Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Sep

MAZUNTE : un paradis 100% bio !

Publié par Gracianne  - Catégories :  #Villes et villages mexicains




Mazunte, sur la côte oaxaqueña, dispose de trois points d'intérêt primordiaux :

-          Le musée des tortues

-          Le centre de Cosmétologie

-          Punta Cometa.

Le nom de Mazunte vient d'un crabe, couleur bleutée, que vous pourrez encore croiser parfois, le soir, dans le village. Et surtout les femelles qui galopent vers la plage pour déposer leurs œufs.

Mais reprenons dans l'ordre et évitons de nous égarer.



 

Le musée des tortues

 

En pleine réfection, il ouvrira bientôt ses portes pour une visite bien plus dynamique et originale. Jusqu'à présent, c'était "tortues", "tortues", et encore "tortues". Grandes, petites, bébés, et on reprenait depuis le début. Avouons que c'était un peu lassant, mais visiblement d'autres que nous en ont fait la remarque et pour l'instant, le musée est fermé, en plein travaux. Fruit d'un vieux travail de traduction que j'avais réalisé pour eux, voici l'ancienne visite auto-guidée du centre… Déjà obsolète, mais c'est pour vous donner une idée…

 

CENTRO MEXICANO DE LA TORTUGA - MAZUNTE

 

Apartado postal, 16

70902, PUERTO ANGEL, OAXACA

Téléfono : 958.5843.376

Correo : infocmt@conanp.gob.mx

 

RECORRIDO AUTOGUIADO

 

En 1990, se decretó la veda total y permanente para la tortuga marina en México. En marzo de 1994, el Centro Mexicano de la Tortuga (CMT) abre sus puertas al público.

 

La mayoría de la población de la zona, hasta antes de la veda total, era dependiente de la explotación de la tortuga marina. Darle el carácter de atractivo turistico al CMT buscaba un cambio en la actitud de la población e impulsar el turismo como detonador del desarollo. Visitar el CMT ha promovido, no sólo en la comunidad sino en miles de turistas, una reflexión sobre aquellas acciones humanas que han dañado a las tortugas marinas, y cuáles podemos realizar para lograr su recuperación. Esto no significa que se haya erradicado la captural ilegal de la tortuga marina, pero estamos convencidos que es un principio hacia este cambio.

 

Hoy el Centro Mexicano de la Tortuga te da la bienvenida y te invita a conocer el maravilloso mundo de las tortugas.

 

1 – JARDÍN DE CACTÁCEAS

Este pequeño jardín botánico fue diseñado por la Dra Elia Bravo Hollis (1901-2001) especialista en cactáceas cuyos estudios aportaron nuevas especies a la ya extensa lista de estas plantas en el mundo. El valor de este espacio es que todas las especies de cactáceas son originarias de América. Fue terriblemente lastimado por el huracán Paulina, en 1997. En este jardín podrás observar un ejemplar del árbol del matrimonio qu es considerado un fósil viviente.

 

2 – CRÍAS DE SABANERAS Y MOJINAS

Estas tortugas son crías que han nacido en el Centro Mexicano de la Tortuga. Son especies que se encuentran amenazadas debido a la destrucción de su hábitat por malas prácticas agricolas.

 

3 – SABANERAS Y MOJINAS

Las tortugas sabaneras tienen piel con tonos naranja, mientras que las mojinas su piel es amarillenta; ambas pueden poner entre 1 y 3 huevos en cada ocasión y su periodo de incubación va de los 3 a 11 meses, pues el embrión es capaz de detener su desarollo si las condiciones para su crecimiento no son las ideales.

 

4 – TORTUGAS MARINAS

Las tortugas marinas se caracterizan por tener aletas y un carapazón que no les permite esconder la cabeza y las extremidades. En este estanque puedes observar tortuga carey y tortuga prieta. La carey la distingues porque su carapazón está aserrado en la parte posterior, mientras que a la prieta la conocerás por el color gris oscuro de su piel.

 

5 – TORTUGAS DE OREJAS ROJAS O JAPONESAS

Esta tortuga solo sen presenta en México en una pequeña franja del norte del estado de Nuevo León. Pone entre 20 y 30 huevos que tardan alrededor de 2 meses en incubación. Se alimentan de peces.

 

6 – TORTUGAS JICOTEAS

Esta especie habita en ríos y lagunas, es una tortuga que ha servido de alimento a muchas comunidades en el sureste mexicano y en la actualidad se encuentra amenazada.

 

7 – CRÍAS DE TORTUGAS DE OREJAS ROJAS Y JAPONESAS

Esta es la tortuga de agua dulce más popular, pues en casi todas las tiendas de mascotas del mundo se pueden adquirir. Es muy importante saber que esta especie ha llegado a ser una amenaza para otras tortugas, porque después de haberla comprado algunas personas no se hacen responsables de ellas y las liberan en sitios en los que no se distribuyen de manera natural y esto establece una competencia por el alimento con las especies locales. Si quieres tener una tortuga toma en cuenta esto y nunca la abandones.

 

8 – TORTUGAS DE CABEZA AMARILLA

La importancia de la conservación de esta especie de tortuga es que únicamente se puede observar en el distrito de Pochutla (al cual pertenece el poblado de Mazunte), es decir, es una especie endémica.

 

9 – ÁREA DE SANIDAD

En este espacio trabajan las personas que mantienen en buenas condiciones a las tortugas. Cada una de ellas, se preocupa por que los ejemplares cuenten con alimentación varidada y balanceada; por su salud; además, en este sitio se mantienen en cuarentena a los animales recién llegados, se operan aquellos que lo necesitan y se les cuida durante su recuperación.

 

10 – COMPOSTA

Es un proceso natural de descomposición de la materia orgánica a través de microorganismos. El resultado de este proceso es un magnifico abono para las plantas y hortalizas.

 

11 – ACUARIO

Ahora estás por entrar al acuario central, donde podrás ver tortugas terrestres, de agua dulce y marinas; observa las diferencias que hay entre ellas. Lee con atención las cédulas para saber más de cada una de ellas.

 

En el Centro contamos con 5 de las 7 especies de tortugas marinas que llegan a las costas mexicanas. Por eso decimos que México es el país de las tortugas marinas.

 

Precaución : Evita utilisar flash, no te llevas una buena fotografía y a las Tortugas se estresan. Cuida que no caigan objetos o alimento en los estanques. No toques a las tortugas.



 

----------------------------------------------------

 

CENTRE MEXICAIN DE LA TORTUE A MAZUNTE

 

Adresse : Apartado Postal, 16 – 70902 Puerto Angel, Oaxaca

Téléphone : 00.34.958.5843.376

Mail : infocmt@conanp.gob.mx

 

AUTO-GUIDE de visite

 

En 1990, est décrétée la protection totale et permanente pour la tortue marine au Mexique. En mars 1994, le Centre Mexicain de la Tortue (CMT) ouvre ses portes au public.

 

Une grande partie de la population de la zone, jusqu'à cette décision de protection totale, vivait de l'exploitation de la tortue marine. Donner un caractère attractif et touristique au CMT supposait un changement dans l'attitude de la population et d'impulser le tourisme comme détonateur du développement. Visiter le CMT a engagé, non seulement dans la communauté, mais auprès de milliers de touristes, une réflexion sur les actions humaines qui ont fait tant de mal aux tortues marines, et sur ce qu'il était possible de faire pour y remédier. Cela ne signifie pas qu'on soit parvenu à éradiquer complètement la capture illégale de la tortue marine, mais nous sommes convaincus que c'est un début pour amorcer le changement.

 

Aujourd'hui, le Centre Mexicain de la Tortue te souhaite la bienvenue et t'invite à connaître le merveilleux monde des tortues.

 

1 – JARDIN DE CACTUS

Ce petit jardin botanique fut dessiné par la Docteur Elia Bravo Hollis (1901-2001), spécialiste des cactées, et dont les études ajoutèrent de nouvelles espèces à la déjà longue liste connue dans le monde. L'atout de cet espace, c'est que toutes les espèces de cactus qui y sont présentées sont originaires d'Amérique. Il fut terriblement endommagé par l'ouragan Paulina, en 1997. Dans ce jardin, tu pourras observer un exemplaire de "l'arbre du mariage" qui est considéré comme un fossile vivant.

 

2 – ELEVAGE DE SABANERAS Y MOJINAS

Ces tortues sont nées au Centre Mexicain de la Tortue. Ce sont des espèces qui se trouvent menacées en raison de la destruction de leur habitat pour mauvaises pratiques agricoles.

 

3 – SABANERAS Y MOJINAS

Les tortues sabaneras (traduire : savane) ont une peau avec des tons d'orange, tandis que les mojinas ont une peau jaunâtre ; les deux peuvent pondre de 1 à 3 œufs à chaque fois et leur période d'incubation va de 3 à 11 mois, car l'embryon est capable de retenir son développement si les conditions pour sa croissance ne sont pas idéales.

 

4 – TORTUES MARINES

Les tortues marines se caractérisent par des pattes arrière (aletas) et une carapace qui ne leur permet pas de cacher leur tête ou leurs extrémités. Dans cet espace, tu peux observer des tortues carey et tortues prieta. Tu reconnaitras la carey, parce que sa carapace est comme scié sur le dos, tandis que la prieta se reconnaît à la couleur gris sombre de sa peau.

 

5 – TORTUES AUX OREILLES ROUGES OU JAPONAISES

Cette tortue se trouve seulement dans une petite frange au Nord du Mexique, dans l'Etat du Nouveau Leon. Elle pond entre 20 et 30 œufs qui incubent à peu près deux mois. Elle se nourrit de poissons.

 

6 – TORTUES JICOTEAS

Cette espèce vit dans les fleuves et les lagunes. C'est une tortue qui a servi d'aliment à beaucoup de communautés du sud-est mexicain, et aujourd'hui, elle fait partie des espèces menacées.

 

7 – ELEVAGE DE TORTUES AUX OREILLES ROUGES OU JAPONAISES

C'est la tortue d'eau douce la plus populaire, et qu'on retrouve dans toutes les boutiques du monde, à vendre. Il est très important de savoir que cette espèce en est venue à devenir une menace pour les autres, parce qu'après les avoir achetées, beaucoup de personnes ne s'en occupent plus et les relâchent sur des sites qui n'ont rien à voir avec leur écosystème naturel, et du coup, elles ôtent la nourriture des autres espèces locales. Cela est à prendre en compte avant d'acheter une tortue, et s'il te plaît, que ce ne soit pas pour l'abandonner ensuite !

 

8 – TORTUES A TÊTE JAUNE

L'importance de la conservation de cette espèce de tortue vient du fait qu'on peut seulement l'observer dans le district de Pochutla (auquel appartient le village de Mazunte), à savoir qu'il s'agit d'une espèce endémique.

 

9 – AIRE SANITAIRE

Dans cet espace, travaillent les personnes qui se consacrent à maintenir les tortues en bon état. Chacune veille à ce que les espèces bénéficient d'une alimentation variée et équilibrée. Pour leur santé. En outre, dans cette aire, on garde en quarantaine les espèces nouvellement arrivées, on opère celles qui le nécessitent et on les garde en convalescence le temps nécessaire à leur récupération.

 

10 – COMPOST

C'est un processus naturel de décomposition de la matière organique par des micro-organismes. Le résultat de ce processus est un magnifique engrais pour les plantes et cactus.

 

11 – AQUARIUM

Tu arrives à l'aquarium central, où tu pourras voir les tortues terrestres, d'eau douce et marines. Observe les différences entre elles. Lis les panneaux avec attention pour en savoir davantage sur chacune d'elle.

 

Au Centre, nous possédons 5 des 7 espèces de tortues marines qui arrivent sur les côtes mexicaines. Pour cela, il se dit que le Mexique est le pays des tortues marines.

 

Attention : évite d'utiliser ton flash : primo tu ne feras pas de bonnes photos, et en outre, tu stresses les tortues !

Attention que des objets ou des aliments ne tombent pas dans les aquariums !

Ne touche pas les tortues !

 

 

LE CENTRE DE COSMETOLOGIE

 

Alors là, je suis fan de leurs produits ! Du repelente (anti-moustiques) aux huiles essentielles et naturelles, en passant par le shampoing à l'Aloe Vera, ou surtout l'après-shampoing (si vous connaissez mes cheveux, vous comprendrez que je suis très exigeante en la matière). Ok, c'est un tout petit peu cher, mais là, c'est du bio de chez bio. Et même que vous pourrez voir les indiennes travailler dans l'arrière-salle. Encore une fois, je vous fais partager le texte délivré par le centre, que je vous ai traduit :

 

Sobre la costa del Pacifico, enmarcada por la imponente Sierra de Oaxaca, se encuentra la comunidad de El Mazunte. Sus habitantes son alrededor de 350 familias.

El ritmo de vida es el de la costa : pausado, cordial, càlido; un eterno "aqui y ahora" en donde el presente es lo más importante. Después de una jornada de trabajo y mucho sol, la hamaca es la mejor recompensa.

Las familias platican y sonrien, teniendo todavía al tiempo como su aliado.

El paisaje es uno de los más bellos de la costa oaxaqueña y su gente, de la mas amable.

Caminando hacia el poniente sobre la calle – ùnica – que atraviesa la comunidad, de entre tiendas de abarrotes, pequeñas casas y bungalows para los turistas, se levanta – magestuosa – una construcción de adobe, madera y palma, en perfecta armonía con el paisaje. Basta con asomarse para ser bienvenido por la amigable sonrisa de uno de los integrantes de la microempresa llamada Cosméticos Naturales de Mazunte, y ser guiado en un recorrido por las instalaciones de la fábrica ecológica de cosméticos, abierta al publico diariamente de las 9 a.m. a las 4 p.m.

Los productos que ahí se elaboren cumplen con los más altos estándares de calidad europea. Además de ofrecer artesanías y productos de otros grupos productores sustentables del país.

Sus integrantes se encargan de toda la producción y administración de la microempresa.

El Mazunte de hoy en nada se asemeja al de antes de 1990, cuando la economía se sustentaba alrededor de otra industría: la de la tortuga marina. Más del 90 por ciento de la población vivió durante 30 años de su pesca y comercialización, hasta que la especi se encontró en peligro de extinción.

Los ambientalistas presionaron al Gobierno Mexicano para que pusiera fin a la situación. En Mayo de 1990 finalmente se logró que se declarara la veda total y definitiva de tortuga marina en la República Mexicana.

Aun cuando fue el comienzo de una benéfica etapa para las siete especies de tortuga marina que anidan en el país, también marcó el inicio de gran desempleo, misería y desintegración para las familias de El Mazunte.

Los pobladores locales, con la asesoría de Ecosolar, A.C (Organización No Gubernamental), de embajadas, empresarios, otras ONGs, universidades, agencias nacionales e internacionales y gobierno, se unieron, creando una red de apoyo y el proyecto llamado "El desarollo Sustentable de la Costa Oaxaqueña" cuyos objetivos principales eran:

crear consciencia ecológica para que la gente de El Mazunte realmente protegiera a la tortuga y detuviera la terrible deforestación de la sierra.

 

 

Sur la côte du Pacifique, marquée par l'imposante Sierra de Oaxaca, on trouve la communauté de El Mazunte. Ses habitants sont aux environs de 350 familles. Le rythme de vie est celui de la côte : tranquille, cordial, chaleureux ; un éternel "ici et maintenant" où le présent est le plus important. Après une journée de travail et beaucoup de soleil, le hamac est la meilleure récompense. Les familles discutent et sourient facilement, ayant fait du temps leur allié. Le paysage est l'un des plus beaux de la côte oaxaqueña y sa population des plus aimables. En marchant jusqu'à la sortie du village à travers la rue – unique – qui traverse la communauté, entre épiceries, petites maisons et bungalows pour touristes, s'élève, majestueuse, une construction de brique, bois et palme, en parfaite harmonie avec le paysage. Stop au soleil pour être accueillis par l'aimable sourire des participants à la micro-entreprise appelée "Cosmétiques naturels de Mazunte", et être guidés à travers un couloir dans les installations de la fabrique écologique de cosmétiques, ouverte au public tous les jours de 9h à 14h.

Les produits ici élaborés réunissent tous les critères standards de qualité européenne. En plus d'offrir de l'artisanat et des produits d'autres groupes producteurs du pays. Ses participants se chargent de toute la production et administration de la micro-entreprise.

Le Mazunte d'aujourd'hui n'a plus rien à voir avec celui de 1990, quand l'économie tournait autour d'une autre entreprise : celle de la tortue marine. Plus de 90% de la population a vécu pendant 30 ans de sa pêche et de sa commercialisation, jusqu'à ce que l'espèce se trouve en voie d'extinction.

Les écologistes firent pression sur le gouvernement mexicain pour qu'il mette fin à la situation. En mai 1990 finalement, on parvint à la protection totale et définitive de la tortue marine en république Mexicaine.

A partir de là, commença une période prospère pour les sept espèces de tortues marines présentes dans le pays, mais aussi une phase de chômage, misère et dislocation pour les familles de El Mazunte.

Les populations locales, avec l'assesseur de Esocolar, AC (organisation non gouvernementale), les ambassades, les entreprises, d'autres ONGs, université, agences nationales et internationales ainsi que le gouvernement, se sont unis, créant une voie d'appui et le projet appelé "Le développement soutenu de la Côte Oaxaqueña" dont l'un des principaux objectifs était de créer une conscience écologique pour que les gens de Mazunte protègent réellement les tortues et cessent la déforestation massive de la Sierra, a pu voir le jour.

 

 

 

PUNTA COMETA

 

Un incroyable et insolite endroit. A une demi-heure de marche du centre du village (attention, il fait chaud, munissez-vous de bonnes chaussures et d'une bouteille d'eau, et le chemin est escarpé donc si vous avez du mal à marcher, oubliez !), découvrez la pointe plus à l'Est du pays (hormis frange de Basse-Californie). On raconte qu'ici les Indiens faisaient des cérémonies religieuses, et le lieu reste imprégné d'une sérénité et d'une beauté très spécifiques. Sans qu'il y ait besoin de lire les panneaux qui en attestent, ici, tout naturellement, on baisse la voix, on se sent en paix avec soi-même. Tout au long de cet article, je vous essaime quelques photos de l'endroit, et termine ici par une vidéo tournée sur place, où vous pourrez découvrir la vue sur San Agustinillo, et Zipolite. De là-haut, la vue est sublime.

 

BALADE A PUNTA COMETA, comme si vous y étiez !
Commenter cet article

zappy max 01/09/2009 18:11

musique : version hi-pop d'Antonio Banderas. Belles images !

Gracianne 01/09/2009 18:25


rhoooo zut, I'm demasqued... I'm desesperado, euh desesperada...
Signé : Zorro ! Sinon merci pour le commentaire...


Archives

À propos

Une autre vision du Mexique...