Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Nov

La guerre d'Halloween n'aura pas lieu au Mexique...

Publié par Gracianne  - Catégories :  #Traditions et fêtes

DSC04198.JPG

Peu de personnes, y compris au Mexique, connaissent la véritable tradition du "Jour des morts". Les anciens les appelaient "nuestros mortitos" (nos petits morts) et théoriquement, la fête doit durer six jours entiers, et pas seulement deux (le 1er et le 2 novembre comme c'est fait actuellement). Rien à voir avec "Halloween", fête commerciale et de purs déguisements, ici le rituel vient de l'époque préhispanique.

La Commission Nationale pour le Développement des Peuples Indigènes (CDI) affirme qu'à cette date, on pensait que les parents décédés revenaient dans leur maison pour partager avec leurs familles un bon moment, un repas, et qu'ils se nourrissaient de l'essence des aliments offerts sur les autels de chaque maison. Juan Hernandez Franco, enquêteur à la Panamérica a expliqué qu'à l'époque préhispanique, on ouvrait les tombes et on sortait les os et les crânes des morts pour les disposer sur un autel et se rappeler qu'ils demeuraient présents par-delà la mort. D'où, désormais, les "calaveras", squelettes en sucre qui ont remplacé les vrais ossements, ouf !

DiaDeMuertos.jpg

 

L'écrivain mexicain Octavio Paz dit ceci : "Pour l'habitant de New York, Paris ou Londres, il ne faut jamais parler de la mort, comme si le mot brûlait les lèvres. Le Mexicain, au contraire, la fréquente, se moque d'elle, la caresse, dort avec elle, fait la fête avec elle. C'est l'un de ses jouets favoris et sa passion la plus permanente. Il y a peut-être dans cette attitude autant de peur qu'ailleurs. Mais au moins il ne s'en cache pas. Il la contemple, face à face, avec patience, dédain et ironie." Le même auteur qui assurait que "le culte à la vie est aussi le culte à la mort", appréciera certainement que nous reprécisions les détails de ce rituel si fondamentalement mexicain.

 

La tradition veut que, dans l'ordre qui suit, le rituel des morts soit respecté ainsi :

DSC04137.JPG

- 28 octobre : on allume la première lumière sur l'autel (el altar), une bougie blanche, et on place une fleur blanche pour souhaiter la bienvenue aux âmes seules...(généralement, la fleur utilisée au Mexique est le "cempasúchil")

- 29 octobre : on allume une autre bougie et l'on rajoute un verre rempli d'eau, destiné aux défunts oubliés ou errants et désemparés...

- 30 octobre : une nouvelle bougie, un autre verre d'eau et un pain blanc (croissant ou brioche) pour les défunts partis sans manger ou victimes d'un accident...

- 31 octobre : encore une nouvelle bougie, un autre verre d'eau, un autre pain blanc, et en plus un fruit (mandarine, orange, goyave) en hommage aux morts de nos morts (par exemple, les grands parents de tes parents, ou des bisaïeuls que tu aurais eu le bonheur de connaître).

 

 - 1er novembre : c'est le jour connu comme étant "le jour des morts", petits, enfants, bébés, et l'on rajoute sur l'autel des douceurs, bonbons, citrouilles, goyave, chocolat, miel et des fleurs...

 
- 2 novembre : connu comme le jour des fidèles défunts ou des morts adultes. On ajoute toute la nourriture, les cigarettes, les bières préférées des défunts. Comme les jours précédents, on mettra des fleurs et on brûlera du "copal" de préférence...

- 3 novembre : on allume la dernière bougie blanche, on fait brûler du copal et on dit au revoir aux défunts en leur demandant de revenir l'année suivante. DiaDeMuertos

Commenter cet article

Cayette 23/11/2012 18:04

J'ai appris plein de jolies choses avec cet article.

Christine 21/11/2012 08:10

Entièrement d'accord avec Dominique, quel plaisir de te retrouver et sur un bel article !

Dominique 21/11/2012 00:35

Voilà un très bon article parfaitement clair, merci Gracianne, et de plus je suis heureux de te retrouver sur ce blog ! à bientôt

Archives

À propos

Une autre vision du Mexique...