Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Sep

Le barro negro

Publié par Gracianne  - Catégories :  #Villes et villages mexicains

barro7

Au début, tout le monde trouvait ça hideux. Pensez donc, des poteries noires ! Puis d’un coup, les designers et autres architectes d’intérieur ont commencé à noircir les murs, à les griser, à faire des décors minimalistes et ultra décalés, et le barro negro est devenu « super tendance, ma chérieeeeee ». Donc, si vous voulez faire un cadeau très « in » à un ou une amie branché, offrez-lui donc du barro negro.

 barro

Mais de San Bartolo Coyotepec uniquement (à moins que vous n’aimiez pas beaucoup l’ami(e) en question, évidemment. Auquel cas, à quoi bon lui offrir un cadeau ?!). Le village est situé à peine à onze kilomètres d’Oaxaca. Sur les marchés d’Oaxaca, vous aurez donc l’embarras du choix. Au début, un peu circonspecte, j’ai fini par me laisser convaincre et charmer par ces objets sombres et finalement assez fascinants.

 barro5

Le processus de fabrication est relativement complexe et nécessite de 20 à 30 jours par objet selon son degré de finition. Il s’agit d’une argile spéciale, séchée au soleil pendant quatre jours. La cuisson se fait dans des fours enterrés sous la terre. Ce n’est qu’avec ce « barro » très spécial, de la zone, que la cuisson permet à la céramique d’obtenir cette couleur singulière. Inutile de tenter chez vous, jamais vous n’obtiendrez le même magique résultat. Théoriquement, le « barro negro » ne peut pas recevoir d’eau, donc méfiez-vous si vous achetez une carafe dans cette matière. En revanche, il paraît que le Mezcal s’y conserve très bien (me serais-je faite avoir ?????)…

 barro4

Depuis 1996, le « barro negro » a obtenu une telle réputation mondiale qu’un musée lui est consacré à San Bartolo Coyotepec. Allez-y faire un tour, ça vaut le détour (bigre, qu’elle est drôle !)

barro6

Cet article est sponsorisé par : 

logo

pour trouver d'autres informations sur le Mexique, n’hésitez pas à vous rendre sur http://mexicotoday.org/fr

Commenter cet article

jean 01/05/2015 17:54

Merci
pour l instant,je me balade ...sur votre blog.
encore presque 4 mois.

Gracianne 01/05/2015 17:58

L'anticipation au voyage est aussi un voyage ;-)

jean 01/05/2015 16:31

C est magnifique.(normal,je suis architecte)mais ou peut on trouver ces objets?Nous n irons pas à Oaxaca.
Dans le Yucatan,les poteries sont plutot "kitch".l'an dernier,j ai ramené 40 tètes de mort.(3 pour moi)
A mexico ????? jen veux j en veux........

Gracianne 01/05/2015 17:51

Oui n'oubliez pas de me raconter, je vous souhaite un excellent séjour au Mexique au mois d'août. Bonnes (bientôt) vacances !

jean 01/05/2015 17:46

Comme nous faisons échange de maisons,on a tendance à pas trop s éloigner.
J ai envoyé un mail à mon échangeur qui viens de me répondre .leur meilleur ami mexicain est de .....Oaxaca.Il me dira.je vous le dirai.
pour Oaxaca,on verra au 3e séjour.

Gracianne 01/05/2015 17:10

Oui la ciudadela, ou si vous allez à la maison bleue de Frida Kahlo, le mercado de artesanias de Coyoacan. Je sais... pour le "c'est de votre faute", vous n'êtes pas le premier à me le dire, rires ! Mais hum, il va "quand même" falloir prévoir dans vos pérégrinations futures mexicaines un détour obligatoire par Oaxaca, au parfum permanent de Révolution, et le Chiapas, rires ! A Oaxaca, vous finiriez, architecte ou pas, à en avoir ras le bol du barro negro, je vous assure !

jean 01/05/2015 17:02

J y foncerai dès notre arrivée à DF.(la ciudadela ?) Une heure à chercher sur internet.Rien.
C est de votre faute!!fallait pas montrer ça.
merci pour tout ces renseignements.
Connaissezvous le musée consacré à un architecte (encore!) nommé Luis Barragan?

Gracianne 01/05/2015 16:42

Au "mercado de artesanias" du DF, enfin de Mexico, vous devriez en trouver tout plein. Je collectionne les "calaveras", les têtes de mort, mais pas en barro negro. Par contre, j'ai vu l'autre jour la Princesa Zaachila en barro negro, et depuis j'en cherche une partout, car c'était sublime... Euh, pardon pour les architectes dans l'article, mais je les aime beaucoup vous savez, rires...

Dominique Arnaud 22/09/2012 14:00

oui ! tu peux aussi amerrir sur la Terre ! ou alunir sur Mars ! quand tu as écris cela tu devais planer (!), à cause d'un article précédent, la recette de la margarita, fort fameuse !

Gracianne 22/09/2012 14:12



hips, comment t'as deviné, hips ? (rires)



Dominique Arnaud 22/09/2012 11:57

Article très intéressant consacré à un artisanat qui me fait penser à l'art de Pierre Soulages, le maître des reflets dans la couleur noire d'où les appellations de noir-lumière ou outre-noir.
Bravo donc pour cet information inédite, mais puisque j'encense toujours Gracianne je vais aussi la critiquer : les fours "enterrés sous la terre", ça fait un peu pléonasme ! Sans rancune !

Gracianne 22/09/2012 12:00



hihihihihi, c'est en te lisant que je me rends compte : merci pour le fou-rire, Dominique !  Et puis quoi,
z'auraient pu être enterrés sous... la mer... (euh, ça tient pas du tout la route mon argumentation, là, non ?)



Christine 22/09/2012 09:48

J'avoue être sensible au charme des poteries présentées (travaillées chacune à la main ?) mais les crânes empilés m'emballent moins (même procédé de fabrication ?).

De toute façon, merci Gracianne de continuer ainsi à nous faire découvrir ces différentes facettes du Mexique ;-)

Gracianne 22/09/2012 11:06



oui oui même procédé de fabrication pour les "calaveras" !



Archives

À propos

Une autre vision du Mexique...