Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Apr

Yucatán, tierra maya : Esteban, le roi du Cocoyol (Izamal)

Publié par Gracianne  - Catégories :  #Carnets de voyage - créations

 DSCN1192.JPG

Esteban Abán Montejo, el rey del Cocoyol

 

 DSCN1168

esteban 001

La gloire locale d'Izamal, c'est lui ! Surnommé par Canal Plus dans son reportage "La perle rare", "L'Indiana Jones maya", il est un personnage à part entière. D'aucuns le jugeront excentrique, d'autres simplement chaleureux et drôle, personnellement j'opte pour la deuxième hypothèse.

DSCN1157

 DSCN1191DSCN1158

DSCN1159

DSCN1160

Surtout, il a consacré toute sa vie à "enquêter" sur le cocoyol, cette graine issue d'un cocotier bien maya, et déjà utilisée du temps des illustres ancêtres pour confectionner des bijoux. Il travaille aussi l'épine de Henequén ou la graine de Dzibul pour un résultat impressionnant. Je suis restée sous le charme de l'écharpe en graines d'agave, et les bijoux mêlant le cocoyol et l'argent sont tout bonnement sublimes (J'ai même joué les mannequins d'un jour pour arborer le châle en perles, profitez, ce ne sera pas tous les jours que vous me verrez ainsi "enfiler des perles" !).

 DSCN1173

 DSCN1175

 DSCN1176

 DSCN1181

 DSCN1182

 DSCN1185

 DSCN1186

 DSCN1188

 DSCN1178

Evidemment, ces oeuvres d'art ont un prix (entre 7.000 et 10.000 pesos), mais il y a aussi de petits bracelets - certes moins bluffants - pour 150 pesos (à peu près 10 euros).  

Toutefois le "personnage" de Don Esteban Abán fait tout le reste. Il me teste non sans humour :  

- Tu aimes les chevaux ?

- Oh oui !

- Hier, j'en ai tué un, justement...

- (dans ma tête : "oh non !!!") Tu as tué QUOI ?

- Un cheval !

- (silence embarrassé !)

- (Il poursuit) Et comme je t'apprécie beaucoup, et que vraiment ta visite me touche beaucoup, je vais t'offrir une patte de cheval.

- (Je visualise la scène, le coffre de la Playmobil ouvert sur le cadavre d'un cheval, oh my god, je ne peux pas, je vais vomir)... C'est que, je... nous voyageons, ça va être difficile...

- (Air canaille d'Esteban) Tope-là, je fais le pari que je te donne une patte de cheval et que tu vas la vouloir...

Je "tope", et là, il se saisit d'une épique d'henequén et se met à la "forger" sur sa machine jusqu'à dessiner en quelques secondes une patte de cheval. Pari gagné, l'artiste !

DSCN1164 

Avec cette petite anecdote, vous aurez pris la mesure du tempérament du bonhomme. Esteban fait déplacer la presse, et on comprend vite pourquoi, tant sa bouille, le sourire imprimé sur sa face, le chapeau vissé sur la tête et son emphase en font un personnage attachant. Il a accepté pour vous, chers lecteurs (et sans se forcer le moins du monde) de parler et chanter en maya. Moment d'anthologie garanti :

 

 

Esteban, rey del Cocoyol, canta en Maya

Commenter cet article

coco 07/04/2014 12:55

coucou gracianne ,tu a refait ton blog un look je voie . une petite ballade en chanson que de mieux ,un petit homme trés sympathique comme ont en voie de moins en moins hélas ,(surtout chez nous) aller un petit bijou pour le fun bonne semaine bisous

Gracianne 08/04/2014 01:38

Oui ca y est nouvelle version du blog, y a encore des bugs on dirait, mais bon... On va essayer de s y faire ! Bonne semaine itoo

DA 07/04/2014 11:50

Beau et étonnant personnage, c'est bien de l'avoir mis en scène, et j'apprécie ta photo, rare! Bon reportage comme d'hab...

Gracianne 08/04/2014 01:38

Merci ;-)

CaroleN 07/04/2014 08:17

Merci, Gracianne, dommage qu'on ne voit pas mieux ce personnage si chaleureux.

Gracianne 08/04/2014 01:36

Exact, mais quand je m en suis rendue compte, il etait lance et je n ai pas eu le coeur de l arreter ! ;-))))

Archives

À propos

Une autre vision du Mexique...