Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Aug

Pochutla/Puerto Angel : La Finca de Vaqueros

Publié par Gracianne  - Catégories :  #Cuisine et Gastronomie

fincavaqueiros.jpg

Ce paradis qu’est la « Costa Chica » oaxaqueña manque cruellement d’un détail pour les carnivores assumés : une bonne viande digne de ce nom ! Parce que « la cecina » ou « le tasajo » (respectivement, viande de porc et de bœuf, frappées, et très aplaties), empanizadas (panées) ou à la mexicaine (sauce tomate et oignons, piquante), ça vous lasse vite un fin carnassier. À la sortie de Pochutla, direction Puerto Angel, un lieu vient vite redonner le moral aux amateurs d’entrecôte ! La Finca de Vaqueros est un vrai « ranch » version western, où le Stetson et les santiags sont de rigueur.

 

Ils sont équipés d’un énorme brasier (genre four à pizza, en quatre fois plus gros, avec bruit façon crachements de dragon !), et vous font une « arrachera » à se damner. Au menu, de la viande, de la viande, encore de la viande, et accessoirement des « frijoles charros » (haricots noirs avec viande) piquants, et parfumés à la coriandre, une vraie tuerie, même pour un végétarien assumé ! Vous pourrez y tester le « chorizo argentino », et pour les Basques de passage, une sacrée surprise avec… de la Txistorra (Chistorra), oui, oui, comme je vous le dis ! En dessert, croyez la spécialiste gourmande que je suis, optez pour la « natilla de mango ».

 finca4.jpg

Credit Photo : Ernesto Slim

Le décor est planté grâce aux selles de cheval qui servent de tabouret de bar, aux parties de cartes, de dés ou autre qui se jouent en fond de salle. Une piste de danse est installée pour les jours de fête. Dehors, les enfants peuvent s’amuser sur des trampolines, et les chiots de la maison viendront peut-être quémander un petit reste dans votre assiette…

 

Attention aux sauces sur les tables, elles servent aux « tacos » que vous pourrez préparer avec les tortillas chaudes et la viande tranchée. L’une d’entre elles notamment, à l’inoffensive apparence de guacamole est en fait une purée de piments piquants. Efficace pour faire cesser « La vengeance de Moctezuma », ou la Turista si vous préférez ! (Eh oui, au Mexique, manger épicé, c’est aussi une mesure sanitaire, qu’on se le dise ! Arrêtez de faire vos chochottes, et dépêchez-vous de manger « piquant » pour éviter de passer votre séjour aux toilettes)

 

Surtout, à La Finca de Vaqueros, on vient pour rencontrer Pedro, le patron des lieux, toujours prompt à vous servir un « mezcalito » en fin de repas, et qui adorera vous rappeler que : « para todo mal, un mezcal, para todo bien, tambien… y si no hay remedio… un litro y medio »… À vos risques et périls toutefois.

 

Le dimanche midi, à La Finca de Vaqueros, on pousse la chansonnette, et Pedro n’est pas le dernier, avec sa belle voix grave. Karaoké en version mexicaine, dépaysement et bonheur garantis. Donc, pour récapituler, au programme : arracheras et rancheras !

 fincavaqueiros1.jpg

Nadia au chant. Besos, amiga doctora ;-)

fincavaqueiros2.jpgPedro, le dueño, en train de pousser la chansonnette

 

Cet article est sponsorisé par : 

logo

pour trouver d'autres informations sur le Mexique, n’hésitez pas à vous rendre sur http://mexicotoday.org/fr

 

Commenter cet article

Dominique A 24/08/2012 05:11

non mais je mange assez bien pour aller y chanter lol !

D Arnaud 23/08/2012 05:18

tout le Mex est dans cet article ! même le piquant ! miam !

Gracianne 23/08/2012 07:18



oui mais la vraie question est : est-ce que tu chantes assez bien pour aller y manger ?



Archives

À propos

Une autre vision du Mexique...